Fondements et raisons

 

Depuis l’année 2007, le nombre d’apprentis n’a cessé d’augmenter et avec lui les coûts des cours interentreprises et partant, le prix facturé aux entreprises formatrices. L’accroissement du nombre d’apprentis nécessite en effet de systématiquement dédoubler les cours étant donné que le local occupé actuellement au CEPIM ne permet d’accueillir qu’une dizaine d’apprentis à la fois.

En outre, l’étroitesse des locaux les rend peu fonctionnels et ne permet pas d’offrir aux apprentis des conditions de travail et de sécurité optimales. L’organisation des examens de CFC est également perturbée ; les ouvrages officiels réalisables par les apprentis devant parfois être adaptés à la taille des locaux. A défaut, il faut y renoncer, et proposer une autre pièce à réaliser ce qui n’est pas souhaitable du point de vue de la formation.